“Je vous ai appelés amis…” Jn 15. 15

Le mot amitié implique bien davantage qu’une simple rencontre occasionnelle avec quelqu’un. L’amitié indique une relation profonde, pleine de confiance.

A la cour d’un roi, les serviteurs doivent garder leurs distances, mais les amis intimes jouissent d’un accès direct auprès du monarque qui partage souvent avec eux des informations confidentielles.

“Mais comment puis-je devenir l’ami de Dieu ?” demanderez-vous.

En étant sans cesse en contact avec Lui !

Le Père désire davantage plus qu’un droit de visite le dimanche ou un rendez-vous de quelques minutes dans votre agenda quotidien chargé.

Il veut participer à toutes vos activités, vos conversations, vos loisirs ; partager vos idées, vos problèmes, vos doutes. Vous pouvez entretenir une conversation constante avec Lui, discuter avec Lui de tout ce que vous êtes en train ou sur le point de faire.

Dans son livre “Dans la présence de Dieu”, Frère Lawrence, humble cuisinier d’un monastère français, a écrit : “Le secret pour devenir un ami de Dieu n’est pas de changer quoi que ce soit de vos activités journalières, mais de changer l’attitude qui vous anime en les faisant.

Apprenez à tout faire pour la gloire du Père : manger, vous laver, vous reposer ou vider les poubelles.”

Certains chrétiens pensent qu’ils doivent s’isoler afin d’entrer dans l’intimité du Père, parce qu’ils n’ont jamais appris à jouir de Sa présence à travers toutes leurs activités.

Vous ne serez jamais plus près du Père que vous ne l’êtes en ce moment !

Au jardin d’Eden les humains créés par Dieu jouissaient simplement d’une amitié profonde avec Lui. Ils n’avaient pas besoin de rituels religieux pour s’approcher de Lui.

Ignorant encore la peur et le remords, Adam et Eve étaient heureux dans la présence de Dieu et Dieu était heureux avec eux.

“Est il possible de jouir à nouveau d’une telle relation ?” Tout à fait, car “Nous sommes redevenus amis avec Dieu notre Père grâce à la mort de Son fils” (Rm 5. 10).

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *