“Je cours vers le but pour obtenir le prix de la vocation céleste de Dieu en Christ-Jésus.” Ph 3.14

Voici trois autres ennemis de la persévérance, que vous devrez affronter chaque jour de cette année:

1 – Le manque de souplesse face aux événements. George Vaillant, professeur à Harvard, a parlé de la souplesse intérieure qui caractérise certaines personnes de la jeunesse jusqu’à la mort.

Dans son livre: “Comment bien vieillir”, il écrit:

“Les gens doués de ce genre de souplesse intérieure ressemblent à de petites branches d’arbre pleines de sève et très flexibles. Même lorsqu’on les plie dans tous les sens, elles refusent de casser et reviennent ensuite à leur forme initiale, avant de recommencer à pousser.”

Voilà une excellente description de la persévérance !

Nous devons éviter à tout prix de devenir secs, inflexibles et cassants. Au contraire, nous devons puiser dans les ressources de grâce que le Père met à notre disposition, pour refaire surface, une fois la crise passée, avant de reprendre notre chemin plus forts qu’avant malgré les blessures subies.

2- Le manque de vision.

Toute création est le résultat d’un double processus de création: en premier vient l’élaboration de la vision dans notre esprit, puis la création réelle ou physique.

Et n’oubliez pas que toute création tire son origine dans le Créateur Lui-même, qui nous a créés à Son image (Gn 1. 27).

Une vision donnée par Dieu notre Père est le meilleur encouragement à aller de l’avant!

Sans vision, vous n’irez pas bien loin.

3- Le manque de but précis. “La seule différence entre la persévérance et l’entêtement, c’est que, dans le premier cas, un but précis se profile à l’horizon ! a fait remarquer Rich Demoss.

Il est très difficile de faire preuve de persévérance lorsque vous vous battez sans but précis !

Par contre si vous vous sentez passionné pour une cause, les obstacles vous paraîtront insignifiants. Le boxeur Mohammed Ali a dit: “On ne crée pas de champions dans les salles de gym. Ils sont le résultat d’un rêve, d’un désir, d’une vision au fond d’eux-mêmes. Ils peuvent en tirer la dernière goutte d’énergie nécessaire pour gagner.

Ils ont besoin de talent et de volonté, mais celle-ci est toujours plus importante que le talent.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *