Articles

“Le Seigneur ordonnera que la bénédiction soit avec toi dans tes greniers…” Dt 28. 8

Quand Joseph arriva en Egypte, il n’imaginait pas que Dieu lui commanderait un jour de construire de vastes greniers pour conserver les denrées produites pendant les années d’abondance et survivre ainsi pendant les années de famine.

Dieu a établi ce principe de “réserves” dès la création et nous ferions bien de le suivre nous aussi.

Dans la liste des bénédictions que nous lisons dans Deutéronome 28, celle-ci est la seule qui contienne un ordre : “le Seigneur ordonnera que la bénédiction soit avec toi dans tes greniers et toutes tes entreprises…”

Mais pour recevoir cette bénédiction encore faut-il que vous ayez établi des greniers ou des “réserves”. Dieu est le même hier, aujourd’hui et demain. A l’évidence Il nous encourage à voir plus loin que le présent.

Planter des graines aujourd’hui ne remplira pas vos greniers, c’est la récolte à venir que vous engrangerez plus tard. David vivait lui aussi selon ce principe : il prépara tout ce dont celui qui prendrait sa succession aurait besoin pour construire le temple (1 Ch 22. 3-5).

Il savait que ses préparatifs béniraient la prochaine génération. Il n’était pas seulement un homme “selon le coeur de Dieu” (Ac 13. 22), mais aussi un homme de foi et de vision.

Etes-vous prêt à investir aujourd’hui dans l’avenir des autres, sachant qu’ils récolteront ce que vous avez semé ?

Quel héritage allez-vous laisser à vos enfants et vos petits-enfants ? Souvenez-vous : “L’homme de bien transmet son patrimoine aux fils de ses fils…” (Pr 13. 22).

Dieu notre Père veut agrandir Son royaume sur la terre et ce royaume inclut à la fois les enfants qui Lui appartiennent aujourd’hui et ceux qui seront touchés par l’Evangile demain.

*Votre grenier, votre réserve est la fondation sur laquelle Son Royaume s’établira au sein de votre famille. Notre méditation pour aujourd’hui est : commençons à remplir nos réserves et Dieu notre Père commandera la bénédiction sur nous!

“Dieu vous rendra riches de mille manières, et vous pourrez vous montrer très généreux…” 2 Co 9. 11

Puisque notre Dieu a tant de réserves, puisqu’Il a “rempli la terre de Son amour” (Ps 33. 5), puisqu’Il veut vous bénir et vous enrichir de “mille manières”, n’est-il pas logique de penser qu’Il souhaite que vous soyez aussi généreux envers les autres qu’Il l’a été envers vous ?

Jésus a déclaré : “Donne à quiconque te demande…” (Mt 5. 42).

C’est une exigence radicale qui ne s’accorde qu’avec le commandement : “ce que vous avez reçu gratuitement, donnez-le aussi gratuitement”.

John Wesley, non seulement prêcha sur l’importance de la générosité, mais donna tout au long de sa vie l’exemple d’une extrême générosité. Etudiant, il découvrit au centre de la ville une prison où étaient incarcérés des hommes qui n’avaient pas pu rembourser leurs dettes.

Avec d’autres étudiants il s’engagea à collecter des fonds pour “racheter” la liberté du plus grand nombre d’entre eux. Devenu relativement riche grâce aux livres qu’il écrivait, il prit l’habitude de distribuer la quasi-totalité de ses revenus aux plus démunis, ne gardant pour lui-même que le strict minimum.

Il écrivit un jour, non sans ironie : “Ne suis-je pas libre de dépenser comme je le veux mon propre argent ? direz-vous. Mais nous voilà au coeur d’un mensonge !

Cet argent ne vous appartient pas, et ne peut jamais devenir vôtre, à moins bien sûr que vous ne soyez le Seigneur de la terre et du ciel !”

Ravi Zacharias est allé plus loin en disant : “Réserver le meilleur pour soi-même et donner les miettes à Dieu cela revient à blasphémer!

Celui qui adore vraiment est celui qui donne à Dieu le meilleur de son temps et de ses biens…”

Paul affirme aux habitants de Corinthe qu’il leur faut être “très généreux”. Savez-vous d’où provenaient les dons les plus importants parmi les chrétiens grecs ? Des églises de Macédoine, les plus pauvres des églises du pays ! (2 Co 8. 1-5).

Quel exemple nous ont-elles laissé !

“Il amoncelle en une masse les eaux de la mer, Il met les abîmes dans des réserves.”
Ps 33. 7

Si quelqu’un vous demande : “A quoi pensez-vous lorsqu’on évoque devant vous le mot bois?”, que répondrez-vous ? Peut-être “une planche de bois, une canne ou le bois qui entoure la maison de mes parents…”

Mais Dieu voit plutôt les grandes forêts de séquoias de Californie ou celles d’Amazonie.

Nous pensons petit, Il voit grand !

Pour évoquer l’eau, nous imaginons un verre d’eau sur notre table, Lui Il voit les océans du monde, le Pacifique, l’Atlantique et tous les autres amoncelés en une seule masse immense.

Avez-vous réfléchi à la richesse de la création ? Dieu n’a pas créé seulement ce qui était nécessaire, Il a créé des surplus par milliers ! Le psalmiste affirme qu’Il a des “réserves” à Sa disposition.

Mais pourquoi? Pour maintenir dans une position idéale la planète terre, sur laquelle Il a placé l’homme, Il a créé un univers qui contient des milliards de systèmes solaires, d’étoiles et de planètes.

Avait-Il besoin d’une telle immensité ? Pour nourrir Adam et Eve, Il a rempli la terre d’arbres fruitiers et d’autres plantes, et pas seulement le jardin d’Eden. N’aurait-Il pas pu attendre que de nouvelles générations aient besoin de davantage de nourriture pour en faire pousser de nouvelles ?

La terre est couverte de 70% d’eau. Adam et Eve n’avaient besoin que d’un petit ruisseau pour se désaltérer ! A Dieu appartiennent tous les animaux sauvages des forêts et les bêtes des pâturages, par milliers (Ps 50. 10).

Il a créé tant d’eau qu’Il en a rempli Ses réserves. En aura-t-Il besoin un jour ? Probablement pas, car Il pourrait en créer de nouveau avec un seul mot de Sa bouche !

Alors comment expliquer Son attitude ? En comprenant que telle est Sa nature : Il est le Dieu du surplus.

Il n’est jamais à court d’amour et de compassion. Nous ne manquerons jamais de ce qu’Il nous a promis, car Ses réserves ne tariront jamais.

Si vous avez peur aujourd’hui de manquer de quoi que ce soit, rassurez-vous : Dieu notre Père aura toujours largement plus que ce dont vous avez besoin !