“Je fais une chose nouvelle… Ne la reconnaîtrez-vous pas ? Je mettrai un chemin dans le désert…” Es 43. 19

La peur du changement semble innée chez l’être humain.

Nous préférons la sécurité d’une vie médiocre que nous connaissons à l’excitation d’une vie aventureuse que nous trouvons difficile à contrôler.

Au début du XXème siècle on pensait que les trains allaient beaucoup trop vite et que le corps humain ne saurait résister à de telles vitesses catastrophiques.

Quand la radio puis la télévision firent leur apparition, beaucoup de chrétiens décrétèrent que les signaux étaient sous le contrôle de Satan, car ils traversaient l’air. Or la Bible déclare que Satan est le prince de l’air (Ep 2. 2). Idem avec l’avènement de l’Internet tout récemment avec son cortège de réseaux sociaux.

Pourtant, de nos jours, des millions de personnes ont découvert l’Évangile grâce aux émissions radiophoniques ou télévisées voire même Internet.

Si la Bible nous affirme que Dieu est le même hier, aujourd’hui et demain, cela ne signifie pas qu’Il est opposé au changement.

Loin de là ! “Voici Je vais faire une chose nouvelle…” sort de la bouche même du Père.

Considérez l’expérience vécue par Gédéon (Jg 6 & 7). L’ange du Seigneur l’interpelle avec ces mots : “Vaillant guerrier !” (Jg 6. 12).

Homme peureux par nature, comment va-t-il accepter un tel changement ?

Seulement en faisant confiance au Père et en croyant que Celui-ci sera avec lui (v. 16).

Puis l’ange lui demande d’opérer un nouveau changement dans sa vie : démolir les autels que son père avait construits pour honorer de faux dieux, en prenant le risque de désobéir à ce dernier.

Accepter les changements que le Père veut effectuer dans notre vie n’oblitèrera pas notre crainte, mais nous aidera à la surmonter.

Plus tard, quand Gédéon se retrouve à la tête d’une armée israélite, nouveau changement : Dieu lui demande de renvoyer la plupart des soldats pour n’en garder que trois cents !

Etes-vous prêt à accepter les changements inspirés par le Père dans votre vie ?

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *