Articles

“Nous moissonnerons… si nous ne nous relâchons pas.” Galates 6.9

Persévérer signifie :

1- Aller jusqu’au bout, sachant que seule une détermination à toute épreuve est la garantie du succès, et non pas le sentiment fallacieux que vous méritez de réussir. Le monde ne vous doit rien.

Dieu non plus.

Si vous êtes doué d’un tant soit peu de sagesse vous irez demander au Père de vous indiquer la bonne direction, avant de vous appuyer sur Ses promesses et de vous lancer en avant avec courage, déterminé à ne jamais vous rendre.

Imitez l’homme qui a dit:

Nous nous sommes engagés à nous battre, coûte que coûte. Aussi lutterons-nous contre nos ennemis jusqu’au jour où l’enfer se couvrira de glace, puis, s’il le faut, nous continuerons à lutter contre eux jusque sur la glace !

Parlant des tribulations qu’il avait endurées, Paul a écrit:

Ce que j’ai commencé, je vais l’achever. J’ai travaillé plus dur, j’ai été emprisonné plus souvent, battu tant de fois que j’en ai oublié le compte, à deux doigts de la mort…” (2 Co 11.23-28 ). Paul ne lâchait jamais prise !

2-Reconnaître que la vie n’est pas une longue course, mais une série de courses rapides. Chaque tâche comporte son cortège de défis, chaque jour sa série d’événements.

Tous les matins vous vous préparez à courir, mais la course n’est plus la même qu’hier.

On dit que Christophe Colomb rencontra beaucoup de difcultés pendant son voyage vers l’ouest à la recherche d’une nouvelle route vers les Indes, tempêtes, découragement, malnutrition, menaces de mutinerie, mais son journal de bord porte chaque jour la même mention : Aujourd’hui, nous avons continué notre course.

Il ne découvrit pas la route des Indes où abondaient les épices, mais il découvrit un nouveau continent.

La clé du succès selon la Bible est de continuer à courir chaque jour ! (He 12. 1-2).

Aujourd’hui, apprenez à persévérer !

“Oui, cherchons à connaître l’Éternel ; efforçons-nous de Le connaître.” Os 6. 3

Le prophète Osée encourage ses auditeurs à connaître Dieu. Et il parle d’un effort à fournir.

Cette dimension nous manque parfois parce que nous pensons que Dieu se révèle, et qu’il faut attendre, voire espérer, Sa révélation.

Cela est vrai, mais il est important de comprendre qu’il faut également, de notre part, une volonté réelle qui, passant par la recherche, nous conduit à connaître de mieux en mieux le Seigneur.

Pour Le connaître, il faut lire la Bible, et même la lire entre les lignes. On ne lit pas la Bible comme n’importe quel livre. Il faut avant tout de la persévérance parce que le texte n’est pas toujours facile à saisir.

Mais il faut aussi chercher à comprendre les situations relatées, la psychologie des personnages dont on raconte l’histoire, analyser les préceptes et les conseils, se questionner sur le pourquoi d’un tel chapitre, d’un tel récit.

Il faut encore s’aider des lectures des autres qui, comme vous, ont cherché à connaître, à discerner, à appréhender, et ce qu’ils ont trouvé nous apporte, en nouveauté, des explications, des pistes de réflexion, des informations édifiantes…

Tout cela demande de l’opiniâtreté et de l’énergie, sans parler du temps. Mais face au Père, l’Éternel, le temps devient relatif.

Plus on connaît notre Père, plus il est facile de vivre Son message et plus il devient évident que c’est le seul à vivre.

Naturellement, le Père ne se cache pas ; Il aime se révéler.

La meilleure clé de lecture qui soit pour saisir qui est Dieu dans la Bible, c’est la prière, celle qui réclame la lumière de l’Esprit pour éclairer notre esprit et enrichir notre compréhension autant que notre entendement.

Chaque découverte, dans cette recherche, sera assez stimulante pour nous encourager à aller plus loin dans la quête de la connaissance du Père.

Et surtout, chaque perle mise à jour nous convaincra de la grandeur et de la beauté du Dieu en qui nous pouvons avoir totalement confiance.