Articles

“Faites des gens de toutes les nations des disciples… et enseignez-leur à garder tout ce que Je vous ai commandé. “ Mt 28. 19-20

En tant qu’enfants de Dieu notre Père nous faisons partie d’une troupe d’élite à qui Jésus a confié une tâche importante : Le représenter ici-bas et continuer Son travail parmi “toutes les nations”.

Certains sont appelés à partager leur témoignage, d’autres à enseigner aux nouveaux disciples comment obéir à Jésus et plaire à Dieu.

Voici comment Dr Eugene Peterson a développé cette idée : “Quand des alpinistes traversent un terrain dangereux, ou s’élancent à l’assaut d’une falaise ou d’un glacier, ils s’encordent par mesure de sécurité.

Parfois l’un d’entre eux glisse et chute – recule dans sa foi – et ceux qui sont bien ancrés dans la neige ou la glace peuvent retenir leur compagnon et l’empêcher de dévisser complètement.

Bien sûr, au sein de chaque groupe se trouve un vétéran, habitué aux ascensions dangereuses, qui prend la tête du groupe pour achever la course.

La lettre aux Hébreux identifie pour nous ce “grimpeur-vétéran”, Jésus, Celui qui est l’initiateur de la foi et qui la mène à son accomplissement (He 12. 1-2).”

Nous ne sommes pas seuls sur le chemin qui mène au Père. Certains de nos frères et de nos sœurs ont été appelés à conseiller, avertir, soutenir, enseigner les autres. 

Si vous vous sentez appelé à l’un de ces ministères,

1- identifiez correctement votre talent. Essayez de voir en quoi le talent que le Saint Esprit vous a donné pourra bénéficier aux autres.

2- appliquez-vous à le développer. Malcolm Gladwell a écrit : “L’excellence à accomplir une tâche complexe exige toujours une certaine expertise…

Le rôle du Saint-Esprit est de vous donner un talent, le vôtre c’est de le développer à Son écoute !”

“Quoi que vous fassiez, travaillez-y de toute votre âme, comme pour le Seigneur…” Col 3. 23

Jésus nous appelle à Lui ressembler en caractère, mais aussi à faire certaines choses.

Considérez les mots de Dr Martin Luther King junior :

“Si un homme est appelé à balayer les rues, qu’il les balaie aussi bien que peignait Michel-Ange, que composait Beethoven ou qu’écrivait Shakespeare. Il devrait les balayer avec tant de ferveur que les hôtes du ciel et de la terre feront une pause pour affirmer : “Voilà vraiment un grand balayeur de rues comme on en voit si peu !”

L’excellence et l’enthousiasme de chacun à faire son travail, comme “pour le Seigneur” est un appel qui s’adresse à chacun d’entre nous sans exception.

Le célèbre réformateur Martin Luther a dit un jour :

“Dieu n’a pas besoin de vos bonnes œuvres, mais votre voisin, si !”

Tous les autres “appels” sur notre vie découlent de cet appel à travailler “pour le Seigneur”, comme prier pour les autorités et prier (1 Tm 2. 2), aimer nos voisins comme nous-mêmes (Mt 22. 39), nous aimer les uns les autres (Jn 13. 34-35), pour les enfants à respecter leurs parents (Ex 20. 12), ou pour les maris à aimer leur femme comme Jésus aime l’Eglise (Ep 5. 25).

En plus des ces appels, communs à chacun d’entre nous, le Saint-Esprit nous a attribué des talents spécifiques destinés à enrichir les autres (Ep 4. 11).

Remarquez que tous ces appels vont à l’encontre des règles et coutumes de notre culture.

Pour les assumer pleinement, la grâce divine nous est essentielle.

Sans elle, manifestée par l’action du St Esprit, nous échouerons à coup sûr !

Les questions que nous devons chacun nous poser sont :

“quel appel particulier ai-je négligé jusqu’à aujourd’hui ?

Dois-je apprendre à mieux aimer mes voisins ?

Dois-je commencer à prier pour mes ennemis ?

Quel membre de ma communauté ai-je négligé ?*

Quel talent le Saint Esprit m’a-t-il donné pour enrichir mes frères et sœurs en Christ ?

“Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta pensée et de toute ta force.” Mc 12. 30

Nous nous imaginons parfois que le jour de notre conversion tout dans notre vie va changer.

Nous sommes délivrés de nos péchés parce que nous avons accepté Jésus comme notre Sauveur et dorénavant nous devons rejoindre une communauté locale, lire notre Bible et prier chaque jour.

Nul doute que nous allons découvrir notre destinée, telle que Dieu l’a prévue. Ensuite le reste du voyage consistera à suivre ce chemin déjà tracé pour nous.

Mais à quoi Jésus nous a-t-Il vraiment appelés ? Remarquez d’abord que Jésus nous a appelés à aimer Dieu le Père de tout notre être.

Il nous appelle en premier à entretenir une relation intime avec le Père.

Ensuite Il nous appelle à faire des disciples de tous ceux que nous rencontrons.

Dr Eugene Peterson a déclaré :

“La vie chrétienne consiste à cheminer vers Dieu.” Avant d’aller vers les autres, notre rôle primordial est d’aller vers Dieu.

Paul, un grand missionnaire s’il en fut, a écrit, parlant du Christ :

“Mon but est de Le connaître, Lui, ainsi que la puissance de Sa résurrection et la communion à Ses souffrances” (Ph 3. 10).

La première partie de notre mission en tant que disciple de Jésus, est d’approfondir notre relation avec le Père.

Pour cela il est impératif que notre caractère devienne de plus en plus semblable à celui de Christ.

Nous avons hérité de certains gènes de nos parents, la société dans laquelle nous évoluons nous a formés d’une certaine manière, mais désormais c’est autour du Saint-Esprit de nous renouveler afin que nous ressemblions davantage à notre Seigneur et que nous jouissions pleinement des bénédictions attachées à notre position en tant qu’enfants de papa.

Michael Fletcher a dit :

“Votre caractère a davantage d’importance que votre onction ou vos talents. Votre onction peut sortir d’un microondes, mais votre caractère s’élaborera lentement comme en mijotant dans un fait-tout !”