“Si vous aviez de la foi comme un grain de moutarde…” Lc 17. 6

Vous avez peut-être entendu des chrétiens affirmer : “Si vos prières ne reçoivent pas de réponses, c’est que vous manquez de foi !” ou encore :

“Vous n’êtes pas guéri parce que vous manquez de foi !” Si tel était le cas, Dieu répondrait-Il à beaucoup de nos prières ?

Même Abraham et Elie ont manqué parfois de foi.

Et comment “acquérir” davantage de foi ? De telles affirmations n’aboutissent qu’à créer un sentiment de culpabilité.

Dans le livre des Actes, Luc nous relate le temps de persécution, ordonnée par Hérode, que traversa la jeune église.

Imaginez la scène : Jacques, le frère de Jean vient d’être décapité, à la grande joie des leaders juifs. Hérode fait jeter Pierre en prison, avec l’intention d’offrir à ces derniers une exécution publique du chef de file de l’église.

Pour contrecarrer son projet, les disciples n’ont qu’une arme à leur disposition, la prière : “l’Eglise priait Dieu pour lui avec ferveur” (Ac 12.5).

Leur foi était-elle assez forte pour déplacer des montagnes ? On peut en douter quand on lit le reste de l’histoire !

Dieu envoie un ange libérer Pierre et celui-ci se retrouve, encore mal réveillé et abasourdi, devant la porte de la maison des disciples. La servante, stupéfaite d’entendre sa voix en oublie d’ouvrir la porte et Pierre se résout à tambouriner contre elle.

Pendant ce temps les disciples, doutant que leurs prières aient été entendues, imaginent que c’est l’ange gardien de Pierre et non l’apôtre lui-même, qui est derrière la porte ! Vraiment ?

Jésus leur avait-Il enseigné que dans l’ombre de chacun d’entre eux se cachait un ange gardien à leur ressemblance ?

Paul Tripp écrit : “Certes les disciples s’étaient réunis pour prier, mais, vu la situation, la prière ne semblait pas être à leurs yeux une arme efficace !

Oui, leurs prières étaient sincères, mais ils ne s’attendaient pas à une telle action divine.” Ne leur ressemblons-nous pas bien souvent ?

Nous prions sans vraiment croire que Dieu va intervenir de manière spectaculaire dans notre vie. Notre foi n’atteint même pas la dimension d’un grain de moutarde !

Mais la bonne nouvelle, c’est que notre Père répond à tout acte de foi, même insignifiant ! Pourquoi ?

Parce que tout acte de foi est une preuve d’adoration, de soumission et de confiance à notre Père céleste !

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *