Happés par la frénésie d’achats de jouets pour les enfants et de cadeaux pour les adultes, nous ne nous attardons pas sur le miracle de Noël qui vit jour dans cette petite ville insignifiante de Judée, Bethléem et qui s’est ensuite répandu dans le monde entier. Le Sauveur nous est né.

Lorsque Jésus vient sur terre, l’évangéliste Jean énonce une vérité qu’il faut absolument saisir.

Il dit du Fils de Dieu qu’Il est “la véritable lumière qui, venant dans le monde, éclaire tout être humain” (Jn 1. 9).

Autrement dit, Jésus n’éclaire pas seulement les croyants qui mettront leur foi en Lui, mais Il accorde la lumière et la compréhension à tous.

Il ne sera pas le sauveur et le rédempteur de tous, mais il est celui qui peut éclairer chacun.

Nous devons prendre conscience que, malgré tout, nous profitons tous du miracle et des effets de la grâce commune que le Père a abondamment déversée sur toute l’humanité depuis Noël. La destination finale de cette grâce est le Paradis.

Comment parvient-on au paradis? En choisissant d’y aller, pas par chance ?

Tout le monde est invité. Encore faut-il accepter l’invitation !

C’est-à-dire en acceptant Jésus-Christ comme votre Seigneur et Sauveur. L’avez-vous fait ?

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *