Articles

“De peur que Satan ne prenne l’avantage sur nous…” 2 Co 2. 11

Pour bien résister à la tentation adoptez la stratégie suivante :

1- Attendez la de pied ferme. Si vous êtes pris de court, vous serez mal préparé, aussi pensez-y avant son arrivée. La tentation naît toujours dans votre esprit.

Toute défaite future, évidente dans votre comportement et dans vos actions, sera le résultat d’une bataille intérieure perdue par manque de volonté.

Paul a écrit : “Ne laissez pas Satan prendre l’avantage sur vous…” (2 Co 2. 11).

2- Sachez la détecter. Demandez au Père de vous aider à discerner de quelle direction les attaques de Satan viendront afin de vous y préparer. Un mur taché d’encre, dans le château de Wartburg, en Allemagne, illustre cette idée.

Martin Luther, alors en prière, décela soudain la présence de l’ennemi près de lui. Il se saisit, dit-on, d’un encrier et le fracassa contre le mur espérant atteindre ainsi le diable.

Ayant senti l’approche imminente de son adversaire, il riposta de la manière qui lui semblait la plus opportune.

Réaction exagérée et absurde, pensez-vous ? Peut-être, mais êtes-vous doué d’une telle sensibilité spirituelle ?

3- Repoussez la vigoureusement ! Si vous vous amusez à jouer au poker avec le diable, il l’emportera sur vous à tous les coups. Ecoutez : “Soumettez-vous donc à Dieu ; résistez au diable et il fuira loin de vous” (Jc 4. 7).

Satan aimerait que vous fassiez le contraire : que vous vous soumettiez à lui et que vous résistiez à Dieu ! Ne tombez pas dans son piège.

N’essayez pas d’être plus fin limier que lui : la seule chose que vous devez faire est de le repousser avec fermeté.

Si vous luttez contre la tentation aujourd’hui, écoutez ces paroles: “Notre souverain sacrificateur est capable de comprendre nos faiblesses. Lui-même a été tenté en tous points comme nous, mais sans commettre de péché.

Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce où nous trouverons des trésors de compassion et de grâce afin d’être secourus en cas de besoin” (He 4. 15-16).

“Dieu est fidèle, II ne permettra pas que vous soyez tentés au-dessus de vos forces.” 1 Co 10. 13

Vous êtes-vous trouvé dans une situation où vous désirez de tout votre cœur faire quelque chose que vous savez être un péché ?

Vous cherchez alors des excuses pour faire taire votre conscience du genre : “d’autres font la même chose !” ou “personne ne la saura!” comme si Dieu tournait la tête à ce moment-là et ne se rendait pas compte de ce que vous allez faire !

Pour résoudre le dilemme vous pouvez, soit céder à la tentation en vous cachant derrière vos excuses, et en ignorant les conséquences possibles, soit chercher le chemin que Dieu a déjà tracé pour vous éloigner de la tentation.

Le problème c’est qu’il est étroit, camouflé parfois et peu fréquenté !

Pour vous aider à le trouver, voici quelques conseils :

1- Faites face à la tentation aujourd’hui. Ne dites pas: “C’est la dernière fois. Je ne cèderai pas la prochaine fois.” Car vous cèderez plus facilement la seconde fois !

Dr Sala a dit : “La chaîne des mauvaises habitudes est souvent trop fine pour être remarquée jusqu’au jour où elle est devenue trop forte pour être brisée.”

2- Souvenez-vous que d’autres ont affronté la même tentation et l’ont surmontée. Vous devez donc être capable d’en faire autant.

Mais il vous faut le vouloir.

3- Le plus important : vous devez rechercher le soutien du Père. Etre tenté n’est pas un péché.

La tentation existe depuis le jardin d’Eden et des millions d’êtres humains ont résisté victorieusement aux diverses tentations qu’ils ont rencontrées.

La tentation survient la plupart du temps quand vous êtes seul, car Satan cherche à vous isoler loin de la troupe de vos frères et soeurs.

Mais il ne peut vous isoler de la présence de votre Père. Avec Lui à vos côtés, vous constituez une majorité !

Choisissez le bon chemin et vous ne vous égarerez jamais !