Articles

“Chacun doit examiner avec attention… la mission qui lui a été confiée avant de s’adonner pleinement à son accomplissement…” Ga 6. 4

Après avoir prié, établissez votre plan d’action, préparez-vous avec soin, puis faites un pas de foi et lancez-vous !

Un proverbe chinois affirme : “Celui qui tergiverse trop longtemps avant de faire un pas, finira par passer sa vie une jambe en l’air !”

Nous hésitons souvent avant de nous lancer, tout simplement parce que nous pensons trop à l’avenir et pas assez au présent. Pourtant le présent est le seul moment encore à portée de nos mains !

Jacques a écrit : “Ecoutez donc, vous qui affirmez : Demain nous nous rendrons dans telle ou telle ville, nous y ferons des affaires et gagnerons beaucoup d’argent… Comment savez-vous ce qui vous arrivera demain ? En effet qu’est-ce que votre vie ? C’est une vapeur qui apparaît un instant pour disparaître ensuite” (Jc 4. 13-14 ).

Edgar Guest a écrit les lignes suivantes: “Cet homme aurait pu devenir – demain – le plus grand des inventeurs.Le monde l’aurait reconnu – demain – comme l’un des plus grands noms que la terre ait portés.

Mais malheureusement il mourut dans l’obscurité et tout ce qu’il a laissé derrière lui, comme héritage de toute une vie, est une montagne de projets qu’il devait réaliser – demain.”

La perspective de l’avenir peut être très attirante, mais les promesses qu’il nous offre sont souvent fallacieuses. Se lancer sans attendre demain est souvent la décision la plus difficile à prendre.

Dawson Troman, fondateur des Navigateurs, a remarqué un jour : “Le pire gaspillage de temps est celui que nous passons à nous mettre en route !”

La phrase d’une lettre la plus difficile à écrire est souvent la première. Si vous devez passer un coup de fil qui va beaucoup vous coûter, le plus dur est de prendre le téléphone et de composer le numéro redouté.

Comment affronter une telle difficulté ? Prévoyez une heure précise pour accomplir ce que vous n’aimez pas faire ou ce qui vous fait peur. Chaque fois que vous réussirez à tenir votre engagement, les choses s’amélioreront et cela vous encouragera à persévérer !

“Chacun doit examiner avec attention… la mission qui lui a été confiée avant de s’ adonner pleinement à son accomplissement…” Ga 6. 4

Un pêcheur était connu dans la région pour rapporter toujours une grande quantité de poissons de sa journée de pêche. Un jour un étranger lui demanda la permission de l’accompagner la prochaine fois qu’il sortirait en mer.

Le pêcheur accepta et le lendemain matin les deux hommes s’éloignèrent dans la petite barque en direction d’une côte rocheuse où se trouvaient des grottes profondes. L’étranger remarqua que le pêcheur ne disposait d’aucune canne à pêche mais n’avait placé dans la barque qu’une boîte de métal rouillé et un petit filet carré.

Le pêcheur arrêta le moteur de la barque devant l’entrée d’une grotte à demi-submergée, ouvrit la boîte rouillée et en sortit un bâton de dynamite ! Il alluma celui-ci et le jeta dans l’eau à l’entrée de la grotte.

Après l’explosion le pêcheur attrapa son petit filet et se mit à ratisser la surface de l’eau pour ramasser les poissons morts qui flottaient tout autour de la barque.

L’étranger sortit alors un badge de sa poche sur lequel était inscrit le mot “Garde-Pêche” et déclara : “Vous êtes en état d’arrestation.”

Ce qui ne parut pas impressionner le pêcheur. Il se pencha, tira un autre bâton de dynamite, l’alluma, attendit que la mèche soit presque consumée avant de le placer entre les mains du garde-pêche. Puis il s’écria : “Alors, vous allez simplement rester là comme ça, pétrifié, ou allez-vous vous mettre à pêcher ?”

La morale de cette histoire c’est que les gens qui savent réussir n’ont pas besoin d’un bâton de dynamite prêt à exploser entre leurs doigts pour se mettre à agir ! Ils doivent être motivés par la mission que Dieu leur a donnée à accomplir !

Leur vie est déterminée par une cause bien plus grande qu’eux-mêmes. Si vous attendez que d’autres vous encouragent à agir, que ferez-vous si personne ne vient ?

Vous avez besoin d’être motivé par le plan divin à votre égard, résumé en ces mots : “Chacun doit examiner avec attention les talents dont il dispose et la mission qui lui a été confiée avant de s’adonner pleinement à son accomplissement.”

“N’ayez pas peur… Votre Dieu marche devant vous…” De 1. 29-30

Remarquez les deux détails suivants :

1- Si vous faites preuve d’initiative, vous apprenez à contrôler votre peur. Nous avons tous peur de certaines choses. La vraie question est de savoir si nous allons contrôler notre sentiment de peur ou nous laisser contrôler par lui.

Norman Vincent Peale a dit : “L’action produit la confiance et l’assurance. L’inaction n’est pas seulement la conséquence de la peur, mais aussi la cause même de la peur ! Peut-être l’action que vous venez d’entreprendre sera-t-elle couronnée de succès, peut-être devra-t-elle être modifiée et ajustée aux circonstances. Mais n’importe quelle action que vous entreprendrez vaudra mieux que l’absence d’action. Mieux vaut agir que ne rien faire !”

Tout ce que nous désirons obtenir ou entreprendre nécessitera beaucoup d’efforts. Rien n’est plus décourageant qu’une tâche entreprise avec enthousiasme et qui traîne en longueur sans que nous puissions en voir l’aboutissement. Plus les choses durent, plus elles nous paraissent difficiles à achever.

Le travail le plus dur est souvent le résultat d’une accumulation de petites tâches assez faciles que nous aurions dû accomplir hier, la semaine dernière ou le mois dernier. Le seul moyen d’en venir à bout est de s’y mettre sans tarder !

2- Faire preuve d’initiative représente souvent la porte de l’opportunité. L’homme qui fait preuve d’initiative et qui travaille dur pour réussir peut, soit réussir, soit échouer, mais l’homme qui ne fait rien ne peut qu’échouer !

Demandez donc à Dieu : “Quelle décision dois-je prendre sans tarder ? Quel problème dois-je résoudre tout de suite ? Quel projet devrais-je entreprendre ? A quel but devrais-je assigner ma vie ? Quelle opportunité devrais-je saisir ?”

Salomon a affirmé : “Si vous attendez les circonstances idéales vous n’accomplirez jamais rien de votre vie” (Ec 11. 4 ).

Il vaut mieux se lancer avec 80% de chances de réussite plutôt que d’attendre les 100% de chances et de laisser passer la fugitive opportunité, sans la saisir par les cheveux !

“Observe le comportement de la fourmi…” Pr 6. 6

Beaucoup trop d’entre nous attendent, avant de faire quoi que ce soit, la venue d’une tierce personne disposée à leur dire exactement ce qu’ils doivent faire !

On raconte l’histoire de cet homme au service d’un duc et de sa femme depuis de longues années. Un jour la duchesse l’appelle et lui demande : “James, depuis combien de temps êtes-vous à notre service ?” “Depuis trente ans, Madame la duchesse.”

Elle continue : “Si je me souviens bien, mon mari vous a pris à notre service pour s’occuper de notre chien, n’est-ce pas ?” “Vous avez tout à fait raison, Madame la duchesse” répond James. “Mais notre chien est mort voilà vingt-sept ans !” s’écrie-t-elle. “Vous avez tout à fait raison” répond James, “que voulez-vous donc que je fasse à présent ?”

Pourquoi donc ne faisons-nous pas preuve davantage d’initiative ?

La plupart du temps parce que nous ne nous rendons pas compte des conséquences de notre apathie !

Salomon a écrit: “Observe le comportement de la fourmi. Personne n’a besoin de lui dire ce qu’elle doit faire. Pendant tout l’été elle ne cesse d’engranger sa nourriture… Paresseux, jusqu’à quand vas-tu rester à ne rien faire ? Jusqu’à quand resteras-tu couché ? Une heure de sieste ici ou là, un jour de repos ensuite, puis les bras croisés pour ne rien faire… Sais-tu ce qui t’attend ? Une vie de pauvreté et de misère comme compagne permanente !” (Pr 6. 6-11 LM).

Les personnes qui ne font jamais preuve d’initiative ressemblent à l’homme décrit par le dramaturge James Albery : “Il dort sous les étoiles, il bronze sous le soleil, il vit une vie de farniente vide de promesses, et il mourra sans jamais avoir accompli quoi que ce soit.”

Par contre Paul a écrit : “Dieu a accordé à chacun d’entre nous des dons pour bien accomplir certaines choses…” (Paraphrase de Ro 12. 6).

Découvrir votre don ou votre talent est la première étape en vue de comprendre la mission que Dieu vous a confiée. Mais ne passez pas votre vie à faire des plans ! Faites aussi preuve d’initiative et lancez-vous dans cette action !