LA LIBERTE SEXUELLE

THEME : LA LIBERTE SEXUELLE

1 Thessaloniciens 4. 3-5

« La volonté de Dieu, c’est votre sainteté : abstenez-vous de la fornication ;que chacun de vous sache posséder son propre corps en sainteté et en honneur, non sous l’emprise de la convoitise, comme font les nations qui ne connaissent pas Dieu »

 

COMMENTAIRE

De nos jours et dans la plupart des pays, on admet souvent ou même on encourage la pratique de la liberté sexuelle. Celle-ci fait partie de notre environnement qui exerce une forte pression sur les gens, notamment sur les jeunes Chrétiens.

D’abord, précisons que parler de « liberté » ne signifie pas absence de règles du code de la route qui sont nécessaires au bien de tous.

Il en est de même pour la sexualité. Dans sa sagesse, Dieu a fixé une limite : elle s’exerce dans le cadre du mariage où elle a tout loisir de s’épanouir. Cette pureté dans le domaine sexuel est exigée de chaque croyant. L’ordre vient de Dieu lui-même. Il s’agit là d’un  commandement qu’il est nécessaire de respecter pour un plein épanouissement de la relation homme*-femme.

Les mammifères ont été créés par Dieu sexués et se reproduisent en s’accouplant. Il en est de même pour les êtres humains, mais leur relation sexuelle n’a pas qu’une fonction de reproduction. Elle est complétée et sublimée par des sentiments affectifs qui la transforment et lui donnent une tout autre dimension. LA transmission de la vie et le plaisir dans l’amour sont l’aboutissement de l’unité du couple selon ce que Dieu a voulu : « Ils seront une seule chair » (Gen. 2. 24). Ne pas tenir compte de cette dimension, c’est bafouer les lois du Créateur. Au contraire, une union vécue selon Dieu est une source de joie profonde (Prov. 5. 18,19)

Dieu veut que nous échappions à la tyrannie du sexe qui perd tous ceux qui s’y livrent. Il désire que nous soyons maitres de nous-mêmes, libres et forts. Dieu ne nous demande pas l’impossible, mais il offre son aide à qui demande avec foi. LA maitrise de soi est réalisable dès maintenant, car le Chrétien peut bénéficier de l’aide du Saint Esprit qui est plus puissant que les tentations du péché et de la mort (Rom8.2).Au lieu d’avoir honte de nos tentations, confions nos luttes à notre Père et gardons notre corps en sainteté et en honneur.

 

BONNE MEDITATION

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *