Hébreux 12. 1,2: RESTONS DANS LA COURSE

THEME : RESTONS DANS LA COURSE

Hébreux 12. 1,2

1 C’est pourquoi, nous aussi, ayant une si grande nuée de témoins* qui nous entoure, rejetant tout fardeau et le péché qui [nous] enveloppe** si aisément, courons avec patience la course qui est devant nous,

2 fixant les yeux* sur Jésus, le chef** et le consommateur*** de la foi, lequel, à cause de la joie qui était devant lui, a enduré la croix, ayant méprisé la honte, et est assis à la droite du trône de Dieu.

 

COMMENTAIRE

L’apôtre Paul utilise plusieurs fois l’image du sportif qui court dans un stade. Dans ces versets de l’épitre aux Hébreux, le mot course désigne plutôt le déroulement de la vie d’un homme qu’une compétition. Il évoque un long et difficile voyage en brousse par exemple, ou une navigation sur un fleuve avec des passages délicats ou même dangereux.

Cinq points sont importants pour rester dans la course :

–        Avoir un but sur le lequel fixer les yeux : le seigneur est le Chef de la foi et celui qui la perfectionne. Nous regardons à lui, non seulement parce qu’il est le but, mais encore qu’il est notre guide et notre modèle. Il marche devant nous, lui qui ne s’est pas contenté de commencer la course, mais qui l’a achevée en triomphe.

–        Rejeter tout fardeau inutile : C’est une recommandation essentielle en voyage, pour ne pas s’alourdir en portant ce qui n’est pas indispensable. Ne nous laissons pas encombrer par les soucis de la vie, l’amour des richesses, la crainte de l’opinion d’autrui.

–        Rejeter le péché : le péché est comparé à un filet qui peut nous paralyser ou nous gêner dans nos mouvements. Ne nous laissons pas emprisonner par des pensées qui pourraient nous ramener à notre « précédente manière de vivre » (Eph. 4. 22) et nous démoraliser.

–        Courir avec patience : il ne s’agit pas de prendre son temps, mais de mettre notre énergie à surmonter les obstacles, la monotonie, la fatigue. Ne perdons pas patience, faisons un pas après l’autre sans précipitation ni retard. Le Seigneur est là pour nous donner force et délivrance chaque fois que cela est nécessaire.

–        Apprendre des hommes de foi : d’autres ont couru avant nous et la Bible nous rapporte les expériences qu’ils ont faites pour que nous soyons instruits et encouragés. Ne calquons pas nos faits et gestes sur les comportements, mais imitons ce qui les animait, c’est-à-dire leur foi.

Notre parfait modèle, c’est Jésus Christ.

BONNE MEDITATION

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *